Abonnement aux actualités du CSFD

Pour recevoir en temps réel les actualités du CSFD...

Abonnement par courriel aux alertes du CSFD

Un service FeedBurner


Toutes les actu

Marc Bied-Charreton nous a quitté. Son empreinte nous restera à jamais.

marc-bied-charreton-deces

Publié le : 11 mai 2022

Dans les années 1970, chercheur ORSTOM à Madagascar, Marc, Géographe et Agronome conduisait des études de terroirs et travaillait sur les conditions géographiques de mise en valeur agricole notamment dans la zone de Betafo.

En poste au ministère des Affaires étrangères, en 1990, il fut un des acteurs de la conception et de la création de l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), dont il sera le premier Secrétaire exécutif de 1991 à 1994. Il a réussi à mettre en place ce nouvel organisme dans un contexte institutionnel complexe et à contribuer à sa visibilité internationale. Il continuera au travers de sa participation à ses différentes instances à accompagner et à soutenir l’OSS. Il devint ensuite Chef du service Environnement et ressources naturelles de la FAO à Rome de 1994 à 1998.

De retour en France, il travaille au Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement (C3ED, unité mixte IRD/UVSQ), il exercera comme professeur à la Faculté des sciences économiques et sociales de l’Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines. Il sera doyen de cette faculté de 2000 à 2003 puis professeur émérite.

Profondément intéressé par les conditions environnementales du développement des pays du sud et curieux de la gestion multilatérale de l’environnement au travers des conventions des Nations Unies, il se rapproche du Comité Scientifique Français de la Désertification dès 1997 lors de la première COP de la Convention Désertification (CNULCD) à Rome. Il est nommé en 2003 Président du CSFD.

Marc exercera deux mandats de président de 2003 à 2006, puis de 2006 à 2009. Soucieux de l’efficacité des travaux du comité, il développera la production de documents scientifiques accessibles au plus grand nombre en créant les « dossiers thématiques du CSFD ». Ceux-ci destinés à éclairer et à documenter divers aspects de la recherche et de la lutte contre la désertification, connaitront un grand succès en français et en anglais sous forme imprimée, mais aussi et surtout dans leur version numérique téléchargée des milliers de fois. Cherchant à diversifier les produits éditoriaux, il encourage la rédaction de fiches d’actualité et de notes de positionnement du CSFD. En contact étroit avec les services ministériels, il saura transmettre les messages et les avis du comité. Il contribuera à la rédaction du rapport de la France à la CNULCD, et à l’élaboration du Document d’orientation stratégique en matière de désertification.

Doué d’une autorité naturelle incontestable, il saura, toujours avec bienveillance et jovialité, inciter les membres du comité à conduire des réflexions originales et à produire des informations utiles. Il se consacrera plus particulièrement aux aspects économiques de la désertification et aux coûts de l’inaction, trop souvent ignorés. Puis, dans le cadre d’un accord avec l’Agence Française de Développement (AFD), il travaille sur les indicateurs de dégradation des terres.

Grand connaisseur des institutions nationales, mais aussi internationales, possédant un réseau relationnel très étendu, et un sens certain de la diplomatie, il saura améliorer le positionnement stratégique du comité, mais aussi son ouverture à l’international. Il est un des cofondateurs, avec nos partenaires allemands, du réseau européen « European Desertnet », puis du réseau « Desert Net International » (DNI).

Homme d’une immense culture, il ne demandait qu’à partager son savoir avec ses jeunes collègues. Il était toujours prêt à les encourager et à les accompagner. Son souci de communication vers un public le plus large possible se traduisait par de multiples conférences, interventions dans les médias et articles de presse.

Les mots nous manquent pour relater à sa juste mesure la contribution de Marc au rayonnement du CSFD. Nous voudrions souligner son enthousiasme et la qualité de son engagement professionnel mais aussi humain, et dire sa remarquable disponibilité toujours attentive et amicale à toutes celles et à tous ceux qui eurent la chance de le côtoyer. Il était et restera pour nous une référence par l’étendue de ses connaissances, son esprit incisif et ses grandes qualités humaines. Nous sommes fiers d’avoir travaillé avec lui et partagé son amitié.

Contact

CSFD
Comité Scientifique Français de la Désertification
Agropolis International
1000 avenue Agropolis
F-34394 Montpellier CEDEX 5  France
Tél. : +33 (0)4 67 04 75 73 • courriel : csfd@agropolis.fr

Connexion

Connexion


Conception & réalisation : Olivier Piau (Agropolis Productions) - Webmaster : Laurence Monin (Agropolis International)
© 2013-2015 Comité Scientifique Français de la Désertification (CSFD)